Datavisualisation : Rencontre avec Stéphane, UX/UI Designer chez Treez.

,
datavisualisation treez

Parler Data sans évoquer la « Dataviz » c’est un peu dommage non ? Nous sommes donc allés à la rencontre de Stéphane, UX/UI Designer chez Treez. Sa passion : les chats, la Dataviz mais surtout la « DataExpérience » client réussie.

Rencontre avec Stéphane, UX/UI Designer chez Treez.

Stéphane, 42 ans, est passé dans sa carrière par des agences de communication et aujourd’hui, il est collaborateur chez Treez.

 » Il n’y a pas que les histogrammes et les camemberts dans la vie. Scatter plot, Whiskey box, Chord diagram, Sankey, Parallel Coordonate, Radar chart sont probablement des noms qui ne vous disent pas grand choses, mais ils appartiennent à la grande et belle famille des Dataviz… »

 

Quelles sont les clefs d’une bonne Dataviz ?

Il existe presque autant de types de graphiques que de questions intrinsèques métiers, et chacun d’entre eux nous permet de dispenser un message cohérent, impactant et suffisamment puissant pour permettre à l’audience d’être raisonnablement éclairée, lui permettant d’entrer en action de manière efficace.

dataviz treez

On dit souvent qu’une image vaut mille mots. La grande force d’un graphique réside dans sa capacité à nous faire percevoir ce à qu’on l’on ne s’attendait pas à y découvrir. En effet de nombreux biais cognitifs peuvent intervenir tout au long du processus de création et venir fausser les analyses. Pour cela, une Dataviz efficace se doit de reposer sur 4 piliers :

1/ LA PRÉCISION DE LA DONNÉE

Le premier d’entre eux est la donnée… Celle-ci se doit d’être avant tout précise et fiable et doit également être intègre et honnête. C’est une des conditions préalables à une analyse la moins biaisée possible.

2/ L’OBJECTIF DE LA DATAVIZ

La second pilier passe donc par la définition d’objectifs clairs, utiles, en adéquation avec les attentes des utilisateurs et partagés par tous. C’est important que l’objectif soit bien en tête pour éviter de faire une restitution jolie mais qui ne serve pas complètement son objectif.

3/ LE STORYTELLING

Le troisième pilier concerne le storytelling… La manière de raconter une histoire avec la donnée… Cela passe par la mise en œuvre d’éléments de narration qui remplissent des conditions de pertinence, d’originalité, de nouveauté mais également permettant de véhiculer du sens et d’être impactant.

dataviz treez

4/ LA FORME DE LA DATAVIZ

Le dernier pilier participant à la mise en place d’une Dataviz réussie est constitué de sa forme graphique, ce qui permettra de structurer et d’harmoniser les 3 précédents piliers. Concevoir une bonne interface et expérience utilisateur passe bien évidemment par le choix des bonnes couleurs, des polices de caractères, de l’iconographie en adéquation avec la charte graphique, mais également par le choix du graphique le plus adapté à un indicateur bien précis, à l’harmonisation des rapports, à la hiérarchisation de l’information, etc…

Vous l’aurez compris, notre « DatavizMan » nous transmet avec passion la vision d’une Dataviz au service d’une expérience client riche, pleine de sens et de valeur pour l’organisation.

Dataffaire à suivre.