Treez Maurice : ça avance !

,

Alors on est où un an après l’ouverture des bureaux à Maurice ?

La première année fut surtout consacrée à prendre nos marques et nous installer sur le plan personnel et professionnel. Depuis quelques mois en revanche, nous sommes rentrés dans une phase de développement notamment grâce à l’appui des différentes entités du groupe : Treez Lille, Nantes, Castelis et Access-it.
Cela permet de mettre en action différentes synergies au sein du groupe et c’est à travers toutes ces interactions que nous envisageons ce développement.

Une première recrue ? Peux tu nous le/la présenter ?
Effectivement, on parlait de développement, cela est passé nécessairement par un 1er recrutement. Il s’appelle Pravesh et il nous a rejoint le 18 Mars dernier. Il a 5 ans d’expérience dans la BI dans un grand groupe, pas mal d’expérience sur les technologies Microsoft, son profil collait très bien avec l’ADN de Treez.
Le feeling est aussi bien passé et comme l’humain est un des piliers du groupe Treez, nous avons décidé de tenter l’aventure ensemble.

 

Quelle répartition des tâches entre Marine et toi ? #QuiFaitQuoi ?
En dehors de nos activités respectives de consultants pour nos différents clients, Marine gère plutôt la partie administrative et RH (sur ces sujets elle est en contact avec Audrey et Charlotte, sur l’agence de Lille. On revient toujours à cette notion de groupe qui nous est chère)
Quant à moi, je vais plus être dans la gestion financière de la société. Certains sujets comme la communication, la stratégie de développement sont des sujets que l’on traite ensemble de manière générale.

 

Tu nous fais une petite visite des bureaux ?

Et voici :

 

Quelle est la nature des premiers projets ? clients ?

Nous avons accompagné Treez Lille sur la réalisation d’un projet Power BI pour un de leur client.

Actuellement, Marine travaille pour un client Mauricien apporté par Castelis. Dans le cadre de la refonte de leur système d’information, majoritairement réalisée par Castelis, ce client, ayant un bureau à Maurice, avait besoin d’une ressource sur place qui puisse piloter leurs projets et faire l’interfaces entre ses différentes équipes (à Maurice entre autre) et les équipes de développements. C’est donc Marine, dont l’expérience dans le management et la rigueur correspondaient aux attentes du client, qui intervient sur ce sujet de pilotage…

De mon côté, je continue d’intervenir pour mes clients historiques en tant qu’expert pour la mise en place de leurs solutions BI ainsi que la maintenance de leurs systèmes décisionnels.

Pravesh quant à lui, apportera son soutien sur les projets déjà en cours chez Access-it et des sujets sont à l’étude du côté de Treez Lille et Nantes.

 

Content de la vie la bas ? Quelles sont les grands changements ?

Nous sommes très contents oui. Les changements ont été nombreux mais naturels.
Je pense que nous sommes partis à un moment où ce projet nous correspondait et c’est pour cette raison que nous sommes bien. On ne va pas se mentir, même si l’on travaille (et non nous ne passons pas nos journées à la plage :)), le faire dans cet environnement c’est vraiment différent. On se sent moins stressés, moins oppressés par les actualités, la télé n’est allumée que pour regarder un « bon » film ou une série sur Netflix 🙂

Quelle connexion arrivez vous a garder avec les bureaux français ?

Nous basons notre stratégie sur les interactions entre les différentes entités donc garder le contact est primordial.
Je pense qu’à terme nous pourrions aller encore plus loin, peut être en instaurant un point régulier avec les 3 bureaux pour vraiment avoir une vision complète de l’activité du groupe. D’un point de vue technique, entre Skype, Teams, Messenger on a ce qu’il faut.

 

Quelle est la chose qui vous manque le plus de la France ?

Lorsqu’il a fallu aménager le bureau, le choix est plus limité d’autant plus que nous ne connaissons pas encore forcément les bonnes adresses pour tout. Pour l’achat de matériel informatique, c’est un peu pareil, il y a bien quelques enseignes donc on va trouver ce que l’on veut, mais pas forcément la possibilité de trop comparer et les sites de commerce en ligne sont bien trop peu nombreux. Pour faire simple, on a tout, mais avec un choix moindre.

Merci Marine et Tony pour cette petite mise à jour,